Didon et Énée, Remembered : Chronique d’une création

Créer un Festival Vies et Destins et sublimer ce triptyque de destins par des visions originales de metteurs en scène. Telle est l’ambition de l’Opéra de Lyon. Notre regard s’est tourné vers le travail de David Marton qui propose une relecture de Didon et Énée dirigée par Pierre Bleuse et accompagnée par la divine Erika Stucky. En savoir plus sur<em>Didon et Énée, Remembered</em> : Chronique d’une création[…]

Orphée et Eurydice : La mise en abyme du regard

Orphée de Monteverdi annonçait la naissance de l’opéra et le développement du théâtre à l’italienne. Orphée et Eurydice de Gluck, en pleine réforme musicale, fait entrer l’opéra dans la modernité et a été une inspiration pour les créations scéniques. Appia a imaginé une de ses plus belles scénographies, Pina Bausch en fit une chorégraphie bouleversante. Orphée et En savoir plus sur<em>Orphée et Eurydice</em> : La mise en abyme du regard[…]

De la maison des morts : Conversation avec Caroline de Vivaise

C’est le fruit d’une longue conversation avec Félix Lefebvre. Il y eut cette question simple : quelle œuvre a marqué votre vie d’homme de théâtre et d’opéra ? Quel travail scénique ? La réponse a fusé : De la maison des morts de Leoš Janáček dans la mise en scène de Patrice Chéreau sous la direction de Pierre Boulez. En savoir plus sur<em>De la maison des morts</em> : Conversation avec Caroline de Vivaise[…]

Erismena au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence

Le théâtre était présent au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. La mise en scène de The Rake’s progress de Simon McBurney dans une scénographie de Michael Levine était invention et justesse. Jean-François Sivadier joua “le théâtre dans le théâtre” sur les tréteaux d’Alexandre de Dardel et l’éclairage de Philippe Berthomé, la magie de Pinocchio de Joël En savoir plus sur<em>Erismena</em> au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence[…]

Grand-Théâtre Opéra de Tours

L’édifice surprend par sa monumentalité et son implantation difficile et particulière. Niché, il étonne le promeneur et interpelle tant l’architecte que l’historien. Il est le fruit d’un ensemble de séquences qui se sont succédées depuis la seconde moitié du XIXe siècle, à travers les projets, les péripéties et les déboires d’un bâtiment qui est né En savoir plus surGrand-Théâtre Opéra de Tours[…]

Quel potentiel scénotechnique ?

Ce titre évocateur aux vertus positives reflète l’état d’esprit d’une équipe au diapason des nouvelles technologies. Sous la houlette d’un service de direction technique très au fait des disponibilités constructives existantes, cette rencontre fut l’occasion d’échanges passionnants avec des agents territoriaux au courant du devenir de leur outil de travail. Une visite qui rebat les En savoir plus surQuel potentiel scénotechnique ?[…]

Et Robert Ashley… créa l’opéra-roman

Entendre la voix de Robert Ashley. Succomber. Ne jamais l’oublier. Timbre grave envoûtant, musique céleste hypnotique, calme réjouissant, polar loufoque d’une drôlerie déconcertante inspiré d’un voyage en Asie du Sud-Est avec l’épouse et muse Mimi Johnson. Ça commence comme ça Quicksand, elle dit, Mimi. Ça commence par un yoga trip au Cambodge. Robert Ashley suit En savoir plus surEt Robert Ashley… créa l’opéra-roman[…]