Rien ne se perd, tout se transforme.” Cette citation est très révélatrice du travail engagé et le reflet d’une collaboration qui va bien au-delà d’une simple réhabilitation. Les porteurs du projet nous livrent ici un outil à la fois raisonné, fluide et moderne. Le rendu produit des espaces transdisciplinaires où les fonctionnalités, dans leur grande majorité, sont transposables avec un haut niveau de qualité scénographique.

Préambule

Grande salle, mezzanine – Photo © Patrice Morel

La première étape du projet consistait à inventorier les usages propres à chaque discipline. Les incohérences devaient être pointées avec, pour principale préoccupation, l’amélioration des conditions d’accueil du public, des artistes et des salariés. Le travail dans les anciens locaux s’exécutait avec un fort niveau de pénibilité.

L’exploitation tardive de l’espace bar générait d’importantes nuisances sonores en direction du voisinage. Cette situation était à l’origine de nombreuses plaintes. Les phases de travaux représentent pour l’équipe une occasion jusque-là inespérée en termes d’investissements. Le rêve devient réalité et il est enfin possible de dégager des marges, de renouveler le matériel vieillissant.

Les aménagements auront permis de repenser la distribution des différents espaces. La suppression des deux sas situés au niveau de la paroi du fond de la grande salle a eu des répercussions immédiates. Cet élargissement a permis d’étendre l’espace scénique sur plus de 35 m2 et d’augmenter la jauge de près de 100 places. La rehausse au niveau des parois de la grande salle facilite la mise en œuvre des projections et des éclairages scéniques qui, jusque-là, n’avaient jamais pu être exploités dans de bonnes conditions. La hauteur de travail passe de 3,70 m à 6,20 m. Les groupes de tournée disposent dorénavant d’un accueil de nuit avec un parking et un portail sécurisé.

Le principe acoustique d’ensemble

La principale difficulté dans ce type de réhabilitation tient au fait de devoir conserver les éléments structurels existants. À l’époque, les techniques de pose étaient très éloignées des préconisations acoustiques contemporaines”, précise François Bonnefous du BET acoustique Acoustex.

La notice acoustique visait deux objectifs principaux : la co-activité entre les deux espaces de diffusion et les risques d’émergence sur le voisinage. Les nouvelles constructions, adossées ou faisant face, sont un des facteurs d’affaiblissement, éléments venant s’interposer naturellement dans la propagation des ondes sonores. Dans la même logique et à chaque fois que cela a été possible, des volumes tampons sous forme de dégagements, locaux techniques, zone de stockage, ont été insérés entre les différentes zones d’émission (club, grande salle, locaux de répétitions, …).

La clé de voûte du projet tient à l’enchaînement des déterminants suivants :

– L’axe grande salle/pôle studios : la paroi existante de la grande salle et sa rehausse maçonnée, la nouvelle paroi béton du pôle studios et son dégagement, l’isolation des parois des studios de répétition ;

– L’axe grande salle/club : la nouvelle paroi maçonnée du fond de la grande salle séparée de la couverture du club par un vide d’air ;

– L’axe vertical au niveau du complexe de toiture : la grande salle et le pôle studios partagent la même couverture. L’entreprise a dû réaliser une interruption au droit de la double paroi (paroi séparant les deux compartiments). Les pannes de toiture ne sont pas communes ;

– L’axe horizontal : les dalles posées sur terre-pleins sont déconnectées à l’aide de joints de coupure situés principalement en périphérie.

 

Du même auteur

Réflecteurs
Équipement technique

Graphique et modulaire

Le Théâtre du Maillon se compose, entre autres, de deux espaces de diffusion, d’un espace de convivialité, d’une zone logistique et d’une cour de livraison.

Lire l'article

Dans la même catégorie

Archives de l’AS

Revue AS – N°238 Août 2021

  Sommaire En couverture Trame support destinée au plancher niveau bas – Photo © Christophe Raynaud de Lage Actualité et réalisations Actualité et réalisations• Note

Lire l'article