Inaugurée en 1964, la Maison de la radio, ou maison “ronde” a été conçue par son architecte Henry Bernard comme le nouveau Colisée du XXe siècle. On fera ce qu’on voudra de la comparaison des musiciens avec les gladiateurs, il est drôle de constater que son nouvel auditorium, nouvelle salle d’excellence à Paris, a été conçu comme une arène ! Comme pour d’autres grands lieux prestigieux contemporains destinés à la musique classique, cette salle se veut enveloppante. Elle place l’orchestre, la musique au centre, et le public tout autour. “On est dans la musique. L’intimité est unique : c’est extrêmement rare d’être aussi proche des musiciens”, comme le dit Gaspard Joly, architecte (Architecture Studio) de l’auditorium.

L’auditorium - Photo © Radio France

L’auditorium – Photo © Radio France

Pourtant cette salle aurait dû être trapézoïdale. Car savez-vous pourquoi la maison ronde est ronde ? Justement pour y construire des studios de radio et de télé en forme de trapèze, pour éviter les surfaces parallèles qui créent des aberrations acoustiques.

À l’origine, la Maison de la radio c’est 100 000 m2, 22 étages, 68 m de hauteur, un millier de bureaux, une capacité d’accueil de 4 300 personnes, 61 studios, 14 abris antiatomiques et une circonférence de 500 m ! Mais c’est une maison plutôt introvertie, fonctionnelle au départ, éloignée du métro à cause du bruit.

Cette maison des ondes avait donc besoin de se remettre en question. D’abord dans son offre en tant que média, car qui écoute la radio en 2016 ? Elle s’écoute différemment, beaucoup par internet et quand on a envie de l’écouter. Donc il est important de développer l’offre en ligne, les podcasts et autres sites tels que NouvOson, le site de streaming en multicanal de Radio France. Mais aussi dans sa structure même en s’ouvrant beaucoup plus au public, à commencer par les jeunes. Sans pour autant devenir un centre commercial, cette maison à l’opportunité de devenir une grande salle de spectacle et un lieu de vie culturel. D’où la belle idée d’Architecture Studio de percer une grande rue aboutissant à une place centrale où se trouve une cafétéria accessible seulement au personnel (mais cela devrait évoluer), et où l’on peut admirer la tour centrale autrefois masquée.

De part et d’autre de cette rue se trouvent le mythique studio 104 rénové, dont nous parlons dans l’article suivant, et l’auditorium.

Vue de la canopée - Photo © Radio France

Vue de la canopée – Photo © Radio France

 

Du même auteur

Dans la même catégorie