A03-10-I.KramerUn des attendus majeurs du projet tenait dans la capacité du dispositif scénotechnique à servir l’alternance entre les séances de projections, les montages et les répétitions de la grande salle. En décryptant les nombreuses fonctionnalités de cette ingénieuse boîte à malice, la conclusion s’impose d’elle-même. Cette réalisation comble pleinement la destination attendue. De nombreuses astuces simplifient la vie des salariés comme par exemple cette régie installée sur son plancher mobile, des réseaux numériques évolutifs, la mutualisation des équipements des deux salles et des installations qui se prêtent à de futures évolutions comme par exemple la migration vers un ensemble d’équipes électriques commandées directement depuis la tablette graphique sans fil, …

 

À première vue

A03-25Les deux salles placées dos à dos sont raccordées par un volume tampon. Ce dernier permet l’isolation acoustique naturelle entre les deux salles et la mutualisation des fonctions. La grande salle de cinéma propose un espace scénique adossé à la salle. La scène est servie par un gril de charge et un gril de marche. L’ouverture au cadre est de 12 m, l’ouverture de mur à mur est de 20 m. La profondeur allant du rideau de fond-de-scène au nez-de-scène est de 10 m. Une extension de scène peut être déployée manuellement au-dessus de la fosse intégrant les trois premiers rangs du parterre. La hauteur de travail moyenne est de 7 m. Au-delà du cadre, la salle reçoit deux passerelles latérales, une passerelle transversale et deux plates-formes de poursuite en fond-de-salle. Les lisses relevables pour projecteurs et les boîtiers réseaux sont placés à hauteur de travail. La régie technique propose des postes de travail positionnés côte à côte sur un plancher mobile. Le mécanisme offre trois configurations de régie : en salle en haut du parterre (plancher déployé), fermée mais ouverte en partie haute sur la salle (plancher escamoté), totalement fermée (à l’aide du rideau métallique à commande manuelle). Ce dispositif satisfait la condition d’alternance rapide entre le processus en cours et les séances de cinéma à heure fixe. La manœuvre du plancher ne requiert que la présence d’un agent. Elle n’impose aucune modification au niveau du câblage.

Les circulations horizontales sur l’ensemble du bâtiment ne présentent aucune rupture de charge. Elles permettent par exemple au technicien de se rendre d’une salle à l’autre depuis la régie technique. Les deux postes de projections cinéma sont mutualisés dans un espace commun dont les baies fixes donnent sur les deux salles. Un seul opérateur surveille les deux séances en cours. Les projections peuvent être lancées et surveillées directement depuis le poste billetterie (cas prévu du cinéma exploité le soir en présence d’un seul agent assisté d’un membre de service d’ordre) grâce à un report TMS (Theater Management System) sur un PC portable.

 

La suite de cet article dans le N°199 de l’Actualité de la Scénographie > Acheter ce numéro

Du même auteur

Réflecteurs
Équipement technique

Graphique et modulaire

Le Théâtre du Maillon se compose, entre autres, de deux espaces de diffusion, d’un espace de convivialité, d’une zone logistique et d’une cour de livraison.

Lire l'article

Dans la même catégorie

Archives de l’AS

Revue AS – N°238 Août 2021

  Sommaire En couverture Trame support destinée au plancher niveau bas – Photo © Christophe Raynaud de Lage Actualité et réalisations Actualité et réalisations• Note

Lire l'article