Les Démons : Tout part du plateau

Un roman fleuve de Fiodor Dostoïevski de 1 200 pages qui nous plonge dans l’histoire politique et intellectuelle de la Russie du XIXe, un spectacle de 4 h 30 aux Ateliers Berthier qui nous propose une lecture contemporaine soulevant de nombreuses interrogations, c’est le pari audacieux de Sylvain Creuzevault et de sa troupe. Les Démons (librement En savoir plus sur<em>Les Démons</em> : Tout part du plateau[…]

Julien Gosselin : Un réalisateur de théâtre

Hors norme par sa durée, son dernier spectacle Joueurs, Mao II, Les Noms l’est aussi par sa forme. Créée en Avignon en 2018, cette adaptation de trois romans de Don DeLillo propose 10 h d’un objet à la croisée des formes, entre théâtre et cinéma, pour une expérience envoûtante. Des lumières cinématographiques La partition de Nicolas En savoir plus surJulien Gosselin : Un réalisateur de théâtre[…]

Théâtre ou cinéma ?

Après 2666, Julien Gosselin continue dans une forme d’expression théâtrale hybride, sorte d’OGM artistique, où l’image filmée joue à part égale avec le théâtre. Ce n’est pas du théâtre filmé, mais du cinéma tourné en live, où le plateau nous offre le loisir d’observer le hors-champ habituellement muselé par le cadre. Du cinéma augmenté donc. En savoir plus surThéâtre ou cinéma ?[…]

La Fabrique des monstres : Démesure pour mesure

Le Festival ManiFeste de l’Ircam proposait à la MC93 de Bobigny une mise en scène de Jean-François Peyret autour du mythe de Frankenstein.  Créée au Théâtre de Vidy-Lausanne en janvier 2018, la pièce s’appuie sur le texte de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, pour développer une réflexion sur la finitude de l’homme et En savoir plus sur<em>La Fabrique des monstres</em> : Démesure pour mesure[…]

Thyeste, la violence sourde

La violence était présente en Avignon lors de ce festival. Une violence sourde, perfide et silencieuse à l’image de la pluie de cendre dans De Dingen die Voorbijgaan (Les choses qui passent), mise en scène par Ivo van Hove ou les papillons noirs qui envahissent le public dans la Cour d’Honneur lors de Thyeste. C’est En savoir plus sur<em>Thyeste</em>, la violence sourde[…]

Les choses qui passent : Lumières glaciales sur une tragédie venue du nord

Pour son passage devenu rituel en Avignon, Ivo van Hove a choisi de présenter une adaptation d’un texte de Louis Couperus, figure majeure de la littérature néerlandaise du début du XXe siècle. Le cadre est magnifique, en plein air, dans la cour du lycée Saint-Joseph, et la plongée dans la thématique n’en est que plus glaçante. Au En savoir plus sur<em>Les choses qui passent</em> : Lumières glaciales sur une tragédie venue du nord[…]

Things that pass de Ivo van Hove : Sons pour un requiem

Ce 72e Festival d’Avignon qui se veut être un acteur majeur des questions de société, accueille cette année dans la cour du Lycée Saint-Joseph le deuxième volet de la trilogie consacrée à Louis Couperus, mise en scène par le très prolifique Ivo van Hove. Après The Hidden force et avant Small souls, The Things that Pass nous donne En savoir plus sur<em>Things that pass</em> de Ivo van Hove : Sons pour un requiem[…]

La Cuisine de l’Avant Seine

Après un détour par la Belgique où nous avons rencontré, à Bruxelles, l’équipe du Marché National, retour en France à Colombes, où l’Avant Seine a investi ses cuisines sur la base d’un projet d’économie sociale et solidaire. Dans la salle transformable dessinée par Valentin Fabre et Jean Perrottet où s’exprime une pensée de l’architecture théâtrale En savoir plus surLa Cuisine de l’Avant Seine[…]

À la trace : Une quête d’identité

La quête d’identité et les interrogations sur nos origines ont souvent été abordées au Théâtre de la Colline. La pièce À la trace, écrite par Alexandra Badea et mise en scène par Anne Théron, aborde cette thématique à travers la relation mère/fille et la question de la filiation. “Qu’est-ce que c’est qu’être mère ?” C’est ainsi qu’Anne Théron En savoir plus sur<em>À la trace</em> : Une quête d’identité[…]

Festen : Le décor de la révélation ou la révélation du décor

Festen est-il un film adapté au théâtre ou un théâtre cinématographié ? La question pouvait se poser pour cette représentation mise en scène par Cyril Teste, inspirée du film réalisé par Thomas Vinterberg. Le huit-clos du film, lieu de la cérémonie qui devient l’espace de la révélation, était propice à une représentation théâtrale. Mais dans cette mise En savoir plus sur<em>Festen</em> : Le décor de la révélation ou la révélation du décor[…]

Le Festen du collectif MxM : À la croisée des formes

Créé en 2017 à Bonlieu, Festendu collectif MxM a une étape dans sa tournée au Printemps des Comédiens à Montpellier. Pour relever le défi de l’adaptation de ce film de Thomas Vinterberg devenu un classique, l’équipe s’est lancée avec rigueur dans une forme complexe, explorant tous les ressorts techniques, narratifs et dramaturgiques des outils de En savoir plus surLe <em>Festen</em> du collectif MxM : À la croisée des formes[…]

Le Théâtre de Théodore Gouvy : De surprise en surprise

Le Théâtre de Théodore Gouvy étonne. De par son audace politique d’implanter un théâtre de 700 places dans une petite ville, Freyming-Merlebach, par son architecture et les espaces qu’il engendre. Une volumétrie blanche à l’extérieur, un cheminement du foyer blanc vers une salle très colorée et le public devient spectateur. Difficile de décrire l’espace, les En savoir plus surLe Théâtre de Théodore Gouvy : De surprise en surprise[…]