À table à Chaillot

Haut lieu symbolique du théâtre populaire, le Théâtre national de Chaillot, construit en 1937 à l’occasion de l’exposition universelle par les Frères Niermans, rénové par Valentin Fabre et Jean Perrottet à l’aube des années 70’, vient tout juste de se refaire une beauté. Face aux fontaines du Trocadéro, à la Tour Eiffel et au Champ-de-Mars, En savoir plus surÀ table à Chaillot[…]

Le Théâtre national de Chaillot : Les liens et les lieux

L’histoire du Théâtre national de Chaillot est complexe. Il résume une histoire d’architecture et de théâtre. La personnalité des directeurs qui se sont succédés rend l’héritage lourd et l’histoire de son aménagement est la conséquence de la volonté de chacun d’eux de trouver une identité théâtrale à l’intérieur de ce bâtiment. Il ne suffit pas En savoir plus surLe Théâtre national de Chaillot : Les liens et les lieux[…]

Théâtre national de la danse : Salle Firmin Gémier – 50 pieds sous terre

La nouvelle emprise creusée à flanc de colline laisse place à un dispositif scénographique entièrement reconfiguré. Cet équipement, plus particulièrement destiné au travail chorégraphique, regroupe les critères attendus d’un dispositif scénique reconfigurable, à savoir 450 m2 de surface au sol pour 10 m de hauteur disponible. La signature acoustique, combinée au système de diffusion sonore En savoir plus surThéâtre national de la danse : Salle Firmin Gémier – 50 pieds sous terre[…]

Flexible Silence de Saburo Teshigawara. Chaillot fait entrer la WFS dans la danse !

C’est plutôt curieux et drôle de vous parler de cet événement dans l’avancée de la sonorisation dans le monde de la danse en s’appuyant sur un spectacle qui porte le nom de Flexible Silence ! C’est une ironie qui ne déplaît pas finalement, comme une forme dialectique qui permet de mieux comprendre toutes les facettes de En savoir plus surFlexible Silence de Saburo Teshigawara. Chaillot fait entrer la WFS dans la danse ![…]

Danser la lumière, révéler le silence

Flexible Silence est la dernière pièce du chorégraphe et danseur Saburo Teshigawara, créée à Chaillot autour d’œuvres des compositeurs Toru Takemitsu et Olivier Messiaen. Une pièce inspirée par ces musiques, dont le chorégraphe propose de mettre en relief le silence : “Le son qui ne s’entend pas, le silence, coule dans la musique, et même après En savoir plus surDanser la lumière, révéler le silence[…]