La part des anges

Cognac, fin des années 20’, la tour Gâtebourse, inspirée des lignes du Bauhaus, redessine singulièrement le paysage. Là où l’on embouteillait les cognacs Martell, une fondation vient de naître au nom de l’illustre maison tricentenaire. La tour fait peau neuve et dans son ventre de baleine (880 m2 au rez-de-chaussée) s’est échouée la dernière fantaisie d’Adrien En savoir plus surLa part des anges[…]

Les Démons : Tout part du plateau

Un roman fleuve de Fiodor Dostoïevski de 1 200 pages qui nous plonge dans l’histoire politique et intellectuelle de la Russie du XIXe, un spectacle de 4 h 30 aux Ateliers Berthier qui nous propose une lecture contemporaine soulevant de nombreuses interrogations, c’est le pari audacieux de Sylvain Creuzevault et de sa troupe. Les Démons (librement En savoir plus sur<em>Les Démons</em> : Tout part du plateau[…]

Juliette Minchin : Transgresser les frontières

Après un Baccalauréat scientifique, Juliette Minchin s’est dirigée instinctivement vers des études artistiques. Une année aux Ateliers de Sèvres et elle se présenta aux concours de l’EnsAD et des Beaux-Arts de Paris. Elle commença alors un double cursus de cinq ans. Diplômée de l’EnsAD section scénographie en 2016, elle termine ses études aux Beaux-Arts avec En savoir plus surJuliette Minchin : Transgresser les frontières[…]

Angeline Croissant : La jubilation de la création

Nantaise d’origine, le parcours atypique d’Angeline Croissant qui la mena à la scénographie commence aux Beaux-Arts de Rennes, section design d’objet, et pourtant elle avait déjà choisi de faire son stage d’observation en 3edans les ateliers de construction du Grand T avec François Corbal. Pendant ses études, elle travaille comme ouvreuse au TNB, assiste aux En savoir plus surAngeline Croissant : La jubilation de la création[…]

Thyeste, la violence sourde

La violence était présente en Avignon lors de ce festival. Une violence sourde, perfide et silencieuse à l’image de la pluie de cendre dans De Dingen die Voorbijgaan (Les choses qui passent), mise en scène par Ivo van Hove ou les papillons noirs qui envahissent le public dans la Cour d’Honneur lors de Thyeste. C’est En savoir plus sur<em>Thyeste</em>, la violence sourde[…]

Anaïs Heureaux : Chuchoter la scénographie

Passionnée par l’histoire de l’art, la peinture et la philosophie, avec une attirance pour le travail manuel, Anaïs Heureaux passe son Bac L à Dijon avec l’option Études arts plastiques. Elle se dirige vers la chapellerie, fascinée par le rapport maître/apprentie mais les enseignants comprennent rapidement qu’elle peut aller au-delà d’un travail manuel et la En savoir plus surAnaïs Heureaux : Chuchoter la scénographie[…]

À la trace : Une quête d’identité

La quête d’identité et les interrogations sur nos origines ont souvent été abordées au Théâtre de la Colline. La pièce À la trace, écrite par Alexandra Badea et mise en scène par Anne Théron, aborde cette thématique à travers la relation mère/fille et la question de la filiation. “Qu’est-ce que c’est qu’être mère ?” C’est ainsi qu’Anne Théron En savoir plus sur<em>À la trace</em> : Une quête d’identité[…]

Festen : Le décor de la révélation ou la révélation du décor

Festen est-il un film adapté au théâtre ou un théâtre cinématographié ? La question pouvait se poser pour cette représentation mise en scène par Cyril Teste, inspirée du film réalisé par Thomas Vinterberg. Le huit-clos du film, lieu de la cérémonie qui devient l’espace de la révélation, était propice à une représentation théâtrale. Mais dans cette mise En savoir plus sur<em>Festen</em> : Le décor de la révélation ou la révélation du décor[…]

Anne-Sophie Grac : Les créations se suivent, les regards diffèrent

D’origine marseillaise, Anne-Sophie Grac a obtenu un Bac STI Arts Appliqués et a poursuivi ses études à Paris en BTS Design d’Espace à Olivier de Serres. Un module en scénographie enseigné en première année l’a persuadée de la suite de ses études même si elle se sentait novice. Elle présenta son diplôme de fin d’année En savoir plus surAnne-Sophie Grac : Les créations se suivent, les regards diffèrent[…]

Tom Huet : Les voyages de la scénographie

“J’ai fait des études de scénographie mais je suis artiste et je réalise des installations.” C’est ainsi que Tom Huet parle de son parcours. Après le lycée, un trop plein d’envie le mène à des études d’histoire de l’art qu’il abandonne pour passer le concours de l’ENsaD. De parents architectes, il a été nourri par En savoir plus surTom Huet : Les voyages de la scénographie[…]

Acte 1 : de la maquette au plateau – Les rencontres européennes de la scénographie

La dernière grande manifestation autour de la scénographie, intitulée Qu’est-ce que la scénographie ?, s’était tenue en 2013 à la Grande Halle de la Villette. Depuis, même si quelques rencontres ont été organisées autour de cette thématique, celle des rencontres européennes de la scénographie, qui s’est tenue aux Ateliers Berthier les 27 et 28 octobre, a En savoir plus sur<em>Acte 1 : de la maquette au plateau</em> – Les rencontres européennes de la scénographie[…]

Macaigne : seul aux manettes

Un lieu clos, fermé, inquiétant, étouffant. La Société des Nations. Un espace démesuré où tout s’effondre, se souille pour renaître. Une alternance d’images crépusculaires et de pleins feux surexposés. Un foisonnement d’accessoires et d’artifices pour peindre le désarroi d’une génération orpheline. Une génération sans père. Un mariage musical du Gangnam style, de Chantal Kelly et En savoir plus surMacaigne : seul aux manettes[…]