La part des anges

Cognac, fin des années 20’, la tour Gâtebourse, inspirée des lignes du Bauhaus, redessine singulièrement le paysage. Là où l’on embouteillait les cognacs Martell, une fondation vient de naître au nom de l’illustre maison tricentenaire. La tour fait peau neuve et dans son ventre de baleine (880 m2 au rez-de-chaussée) s’est échouée la dernière fantaisie d’Adrien En savoir plus surLa part des anges[…]