Aurillac, Xe : Quand on ne compte plus, c’est qu’on aime

On a dû lui poser cette question un milliard de fois. Pourquoi Xe. Il répond sans ciller, le X était plutôt déclinable. Une année X, un peu sexuelle. Une année X, inconnue, on ne compte plus après… Et quand on ne compte plus, c’est qu’on aime. Cette Xe était la dernière pour Jean-Marie Songy. Il En savoir plus surAurillac, Xe : Quand on ne compte plus, c’est qu’on aime[…]

La Fabrique des monstres : Démesure pour mesure

Le Festival ManiFeste de l’Ircam proposait à la MC93 de Bobigny une mise en scène de Jean-François Peyret autour du mythe de Frankenstein.  Créée au Théâtre de Vidy-Lausanne en janvier 2018, la pièce s’appuie sur le texte de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, pour développer une réflexion sur la finitude de l’homme et En savoir plus sur<em>La Fabrique des monstres</em> : Démesure pour mesure[…]

Thyeste, la violence sourde

La violence était présente en Avignon lors de ce festival. Une violence sourde, perfide et silencieuse à l’image de la pluie de cendre dans De Dingen die Voorbijgaan (Les choses qui passent), mise en scène par Ivo van Hove ou les papillons noirs qui envahissent le public dans la Cour d’Honneur lors de Thyeste. C’est En savoir plus sur<em>Thyeste</em>, la violence sourde[…]

Les choses qui passent : Lumières glaciales sur une tragédie venue du nord

Pour son passage devenu rituel en Avignon, Ivo van Hove a choisi de présenter une adaptation d’un texte de Louis Couperus, figure majeure de la littérature néerlandaise du début du XXe siècle. Le cadre est magnifique, en plein air, dans la cour du lycée Saint-Joseph, et la plongée dans la thématique n’en est que plus glaçante. Au En savoir plus sur<em>Les choses qui passent</em> : Lumières glaciales sur une tragédie venue du nord[…]

A. T. De Keersmaeker/J.-G. Queyras : Mitten wir im Leben sind/Bach6Cellosuiten

Dans le cadre du Festival Montpellier-Danse 2018, la chorégraphe-danseuse belge Anne Teresa De Keersmaeker a présenté sa dernière création. Un travail qui prend appui sur les six Suites pour violoncelleBWV 1007-1012 de Bach. Rigueur, épure et intensité émotionnelle caractérisent la démarche de la chorégraphe qui continue d’explorer les relations ténues entre la musique et la danse. En savoir plus surA. T. De Keersmaeker/J.-G. Queyras : <em>Mitten wir im Leben sind/Bach6Cellosuiten</em>[…]

Le message plutôt que l’image : Massive Attack aux Nuits de Fourvière

Inscrit dans le néant, jaillissant d’un velours abyssal, le trou noir de la scène du Théâtre antique des Nuits de Fourvière affiche les prémices d’une conversation. Intelligence artificielle en train de monologuer, robot interactif en mode philosophe. Elle ou il s’interroge, propose et génère des questions/réponses engendrant un dialogue existentiel. Un quiz métaphysique nous parvient En savoir plus surLe message plutôt que l’image : Massive Attack aux Nuits de Fourvière[…]

Papillon Noir à la Criée de Marseille : Musique d’outre-tombe

C’est par cette créature étrange que commence le Festival du GMEM à la Criée de Marseille ce 12 mai. Deuxième et vivante collaboration de l’écrivain Yannick Haenel et du metteur en scène Arthur Nauzyciel qui proposent ici une mise en espace irréelle et éthérée, Papillon Noir est un monodrame où la musique de Yann Robin, aux En savoir plus sur<em>Papillon Noir</em> à la Criée de Marseille : Musique d’outre-tombe[…]

Akram Khan : XENOS, création

Dans le cadre du Festival Montpellier-Danse 2018, le chorégraphe Akram Khan a présenté son dernier solo dansé. XENOS est un choc, une expérience visuelle et sonore sur la peur, la souffrance ; traversée par des émotions puissantes et contrastées. C’est un vibrant hommage aux soldats indiens sacrifiés lors de la Guerre 1914-18 et une réflexion magistrale sur notre En savoir plus surAkram Khan : <em>XENOS</em>, création[…]

Un Carmen “100 % éco-conçu”

Le Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence était invité à présenter sa démarche d’éco-conception de décors lors des dernières Journées Techniques du Spectacle et de l’Événement, à Paris, les 21 et 22 novembre dernier. L’occasion de revenir sur le Carmen mis en scène par Dimitri Tcherniakov en 2017. Une création pour laquelle le bureau d’études techniques a En savoir plus surUn <em>Carmen</em> “100 % éco-conçu”[…]

Au milieu, coulent les lumières

Voilà quelques années maintenant que nous arpentons les rues de la Ville à l’aube de l’hiver et de l’année nouvelle pour y découvrir ses métamorphoses en lumière. Quatre jours (du 7 au 10 décembre pour l’édition 2017) à transfigurer les espaces urbains pour donner à voir le meilleur de la création lumière dans l’espace public. En savoir plus surAu milieu, coulent les lumières[…]

Aurillac, édition 69

De 32 (bis) à 69 sans détours. Une édition 69 pour : “Faire l’amour, pas la guerre !”. Dix-sept compagnies dans le In (pré) occupées par la question du corps chantant, dansant, malmené, travesti, costumé, … Bref, quelle place laissée au corps dans la création artistique… Le sujet, pas nouveau, n’est cependant jamais trop fouillé. On ne En savoir plus surAurillac, édition 69[…]

Erismena au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence

Le théâtre était présent au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence. La mise en scène de The Rake’s progress de Simon McBurney dans une scénographie de Michael Levine était invention et justesse. Jean-François Sivadier joua “le théâtre dans le théâtre” sur les tréteaux d’Alexandre de Dardel et l’éclairage de Philippe Berthomé, la magie de Pinocchio de Joël En savoir plus sur<em>Erismena</em> au Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence[…]