Michel Wieviorka : “Mai 68 est la dernière grande secousse de l’Histoire de France

  Michel Wieviorka est sociologue et administrateur de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme. Un dossier sur les cinquante ans de Mai 68 vient d’être publié sous sa direction, dans la revue Socio. Publication qui contient de nombreuses interventions d’acteurs et de témoins du mouvement comme Daniel Cohn-Bendit, Alain Geismar, Alain Touraine En savoir plus surMichel Wieviorka : “<em>Mai 68 est la dernière grande secousse de l’Histoire de France</em>”[…]

À table au Marché National

Après un tour de France des bonnes tables attachées aux théâtres, nos papilles font escale à Bruxelles. Il est tout près du métro De Brouckère, entre le boulevard Émile Jacqmain et la rue Saint-Pierre, non loin de la place Sainte-Catherine. Le Théâtre National Wallonie-Bruxelles, construit entre 2000 et 2004 et conçu par le cabinet d’architectes En savoir plus surÀ table au Marché National[…]

Anne-Sophie Grac : Les créations se suivent, les regards diffèrent

D’origine marseillaise, Anne-Sophie Grac a obtenu un Bac STI Arts Appliqués et a poursuivi ses études à Paris en BTS Design d’Espace à Olivier de Serres. Un module en scénographie enseigné en première année l’a persuadée de la suite de ses études même si elle se sentait novice. Elle présenta son diplôme de fin d’année En savoir plus surAnne-Sophie Grac : Les créations se suivent, les regards diffèrent[…]

Le Paul B : forteresse culturelle

Le bois de sa façade ne ternit pas. Le Centre culturel Paul Bailliart (ou Paul B, pour les intimes), Scène de musiques actuelles de Massy (92), a été réhabilité il y a un peu plus de dix ans. Un bâtiment fonctionnel, fait pour durer. C’est un monolithe de bois dont les différents pans se succèdent En savoir plus surLe Paul B : forteresse culturelle[…]

L’Atelier des Lumières : La Sécession viennoise, plus libre que jamais

De la Vienne impériale à la Sécession, de Klimt à Hundertwasser : L’Atelier des Lumières vient d’ouvrir à Paris et offre un voyage immersif dans l’histoire de l’art, projeté sur 3 300 m2. Les 129 vidéoprojecteurs diffusent un seul film, une seule image et sont placés sous les plus hautes exigences de précision et de luminosité. En savoir plus surL’Atelier des Lumières : La Sécession viennoise, plus libre que jamais[…]

La cohabitation d’un septuor

La recherche d’un lieu de création et de travail, dans notre secteur, consiste souvent en une longue démarche qui ressemble à la procession d’Echternach. Mais quand une porte inconnue s’ouvre pour la première fois, et que le déclic s’opère, le mécanisme des possibilités se met en marche. Une ville dans la Ville En 1860, la En savoir plus surLa cohabitation d’un septuor[…]

Régisseur “numérique” : Un nouveau métier ?

Il n’est pas facile de définir le métier de régisseur. Touche à tout de talent, à cheval entre la technique et l’artistique, son champ de compétences s’est ouvert depuis vingt ans au domaine numérique. Certains sont devenus des experts en la matière et intègrent systématiquement ces nouvelles technologies à leur travail. Plus qu’une mutation générale, En savoir plus surRégisseur “numérique” : Un nouveau métier ?[…]

Le Théâtre de Théodore Gouvy : De surprise en surprise

Le Théâtre de Théodore Gouvy étonne. De par son audace politique d’implanter un théâtre de 700 places dans une petite ville, Freyming-Merlebach, par son architecture et les espaces qu’il engendre. Une volumétrie blanche à l’extérieur, un cheminement du foyer blanc vers une salle très colorée et le public devient spectateur. Difficile de décrire l’espace, les En savoir plus surLe Théâtre de Théodore Gouvy : De surprise en surprise[…]

Inattendu à tout point de vue

L’esthétique très marquée, le grand balcon, les réflecteurs acoustiques associés à une volumétrie conséquente sont autant de facteurs qui, dans une perception globale, sont les marqueurs incontestables d’une salle de concert destinée aux formes orchestrales. Et pourtant, les premières réflexions répondent presque instantanément aux sollicitations. Très contenues, elles sont suivies par un champ réverbéré qui En savoir plus surInattendu à tout point de vue[…]

Prima la musica, poi la parole(1). Un écran pour le dire : du côté du surtitrage

Depuis une vingtaine d’années, l’usage du surtitrage à l’opéra —voire pour certaines productions théâtrales— s’est généralisé, devenant même quasi une “obligation” : le public demande à pouvoir lire le texte chanté ou parlé, quand bien même les artistes s’expriment en français. Un écran, qu’il soit une projection, un panneau de LEDs ou tout autre système, ne En savoir plus sur<em>Prima la musica, poi la parole</em>(1). Un écran pour le dire : du côté du surtitrage[…]

Tous des oiseaux au TNP : Portrait de Michel Maurer

Les mises en scène de Wajdi Mouawad attirent les foules. Au TNP de Villeurbanne, pas d’exception : les 667 places de la salle Roger Planchon étaient occupées, une salle comble pour une aventure théâtrale qui va durer quatre heures. Tous des oiseaux nous emmène de quête d’identité en déchirement familial, tragédie traversée par la violence du conflit En savoir plus sur<em>Tous des oiseaux</em> au TNP : Portrait de Michel Maurer[…]

La Vapeur à Dijon : L’embrasement au crépuscule

Au Japon, la technique ancestrale “Shou Sugi Ban” ou “bois brûlé” est utilisée pour protéger naturellement le bois contre les intempéries, les UV, les moisissures, les insectes et ironiquement des incendies —la couche supérieure carbonisée créant un effet retardateur. Traditionnellement, c’est le cèdre (Sugi) que l’on protège avec cette méthode. À Dijon, Marie-José Barthélémy, architecte En savoir plus surLa Vapeur à Dijon : L’embrasement au crépuscule[…]