La part des anges

Cognac, fin des années 20’, la tour Gâtebourse, inspirée des lignes du Bauhaus, redessine singulièrement le paysage. Là où l’on embouteillait les cognacs Martell, une fondation vient de naître au nom de l’illustre maison tricentenaire. La tour fait peau neuve et dans son ventre de baleine (880 m2 au rez-de-chaussée) s’est échouée la dernière fantaisie d’Adrien En savoir plus surLa part des anges[…]

Jobin et Artanim : vivre le virtuel – La VR, nouveau monde du spectacle vivant

Dans VR_I, œuvre participative en réalité virtuelle et 3D, le chorégraphe genevois Gilles Jobin et les développeurs d’Artanim transforment le spectateur en avatar. On endosse une identité virtuelle et on bouge librement dans un espace, défini par les graphistes. Derrière le titre austère se cache une richesse visuelle inouïe pour une proposition chorégraphique interactive. La En savoir plus surJobin et Artanim : vivre le virtuel – La VR, nouveau monde du spectacle vivant[…]

Cosmos 1969 de Thierry Balasse : Retour vers le passé

“One small step for man, one giant leap for mankind.” Où étiez-vous le 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong prononça cette phrase mythique alors qu’il était le premier homme à poser le pied sur la Lune ? Thierry Balasse avait cinq ans et, réveillé par son père en pleine nuit, vit cet événement en live à la En savoir plus sur<em>Cosmos 1969</em> de Thierry Balasse : Retour vers le passé[…]

Les Démons : Tout part du plateau

Un roman fleuve de Fiodor Dostoïevski de 1 200 pages qui nous plonge dans l’histoire politique et intellectuelle de la Russie du XIXe, un spectacle de 4 h 30 aux Ateliers Berthier qui nous propose une lecture contemporaine soulevant de nombreuses interrogations, c’est le pari audacieux de Sylvain Creuzevault et de sa troupe. Les Démons (librement En savoir plus sur<em>Les Démons</em> : Tout part du plateau[…]

Polystyrène et roi irrévérencieux : La lumière au masculin, l’éclairage au féminin

Pour cette 18e Biennale de la danse, le Théâtre Nouvelle Génération (CDN de Lyon) accueille en ses murs Osmosis Performing Arts Co. Une créature bien étrange, un créateur hors genre. Euripides Laskaridis vient déposer sur la scène du Théâtre les Ateliers sa nouvelle pièce Titans, un préquel enceinte de Relic, sa précédente création. Installation lumineuse et sonore En savoir plus surPolystyrène et roi irrévérencieux : La lumière au masculin, l’éclairage au féminin[…]

L’Espace des Arts : Le spectacle s’ouvre à la ville

L’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône s’impose dans le paysage urbain. Le volume de ses gradins, soutenu par quatre colonnes en encorbellement qui créent une rotonde en surplomb, projette le volume de la salle vers la Ville. Même si l’aspect brutaliste du bâtiment était critiqué par les habitants, ils gardaient tous un lien fort avec le En savoir plus surL’Espace des Arts : Le spectacle s’ouvre à la ville[…]

Une nouvelle machinerie

“Entendre les choses, écouter l’histoire”, la citation de l’architecte Pierre Hebbelinck traduit bien la nature du projet. Plus de 80 personnes ont pu être auditionnées afin de participer à la récriture du programme. Bien que les transformations soient d’ampleur variable, le rendu produit un travail de grande précision. Le geste le plus sûr pourra être En savoir plus surUne nouvelle machinerie[…]

Camille Gross : L’art du collage

Elle a 34 ans, travaille depuis dix ans et compte déjà à son actif une belle vingtaine de projets. Après avoir donné la parole à la génération des ingénieurs, des bricoleurs, des touches à tout, qui ont posé les fondations d’un métier jusqu’alors inédit, voici celle des enfants de la formation. Après la génération des En savoir plus surCamille Gross : L’art du collage[…]

Jeux vidéo et spectacle vivant

“Le jeu vidéo, un art comme un autre !” déclarait il y a peu Françoise Nyssen, ministre de la Culture et directrice d’Actes Sud. Une reconnaissance tardive mais éloquente de l’aspect créatif d’un univers artistique souvent considéré uniquement comme vecteur de divertissement ou, pire, comme simple acteur d’un vaste pôle économique en constant développement. Et pourtant ! En savoir plus surJeux vidéo et spectacle vivant[…]

Julien Gosselin : Un réalisateur de théâtre

Hors norme par sa durée, son dernier spectacle Joueurs, Mao II, Les Noms l’est aussi par sa forme. Créée en Avignon en 2018, cette adaptation de trois romans de Don DeLillo propose 10 h d’un objet à la croisée des formes, entre théâtre et cinéma, pour une expérience envoûtante. Des lumières cinématographiques La partition de Nicolas En savoir plus surJulien Gosselin : Un réalisateur de théâtre[…]

Théâtre ou cinéma ?

Après 2666, Julien Gosselin continue dans une forme d’expression théâtrale hybride, sorte d’OGM artistique, où l’image filmée joue à part égale avec le théâtre. Ce n’est pas du théâtre filmé, mais du cinéma tourné en live, où le plateau nous offre le loisir d’observer le hors-champ habituellement muselé par le cadre. Du cinéma augmenté donc. En savoir plus surThéâtre ou cinéma ?[…]

#Blanche Neige – 2048 : Revue sous principe interactif

Dans #Blanche Neige –2048, la compagnie lilloise Théâtre Diagonale crée un renvoi de captations et de projections pour faire, virtuellement, “sortir de son corps” la comédienne en scène. Et surtout, pour projeter des images exclusivement sur son corps, alors qu’elle est en train de bouger. Ces images s’intègrent dans la projection d’un déco en 3D : En savoir plus sur<em>#Blanche Neige – 2048</em> : Revue sous principe interactif[…]