Aux délices des Halles de la Cité

Un projet singulier et dans l’air du temps vient de naître au Théâtre de la Cité à Toulouse. Les Halles de la Cité ont été imaginées par un trio de restaurateurs. Un bar assorti de halles gourmandes, le tout dans l’enceinte d’un théâtre. L’espace existait, il suffisait d’y penser. En quelques aménagements, le tour est En savoir plus surAux délices des Halles de la Cité[…]

La Filière, Centre de formation du nouveau siècle

Le CFPTS (Centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle) s’est refait une beauté. Réunis désormais avec le CFASVA (Centre de formation des apprentis du spectacle vivant et de l’audiovisuel) sous le nom générique La Filière, Centre national de formation, le lieu fraîchement rénové par les architectes Petr Opelik et Éric Liégeois a été inauguré En savoir plus surLa Filière, Centre de formation du nouveau siècle[…]

Marie-Jeanne Gauthé, femme lumière

Marie-Jeanne Gauthé travaille dans le métier depuis 30 ans. Elle dit avoir eu beaucoup de chance, en sortant d’un cursus artistique classique, de travailler tout de suite dans ce qu’elle nomme joliment “la grande image” aux côtés de noms confirmés tels que Jean-Michel Quesne (Skerzò) et Jean-Michel Jarre. Elle a étudié les arts graphiques à En savoir plus surMarie-Jeanne Gauthé, femme lumière[…]

À table à La Scala

Un théâtre ouvre à Paris. Façade vitrée, néon griffé par Richard Peduzzi avec un “s” aux courbes fines, à deux pas de la Porte Saint-Denis, La Scala est sur toutes les lèvres depuis une petite année. Elle est présentée comme une histoire d’amour : celle du producteur Frédéric Biessy marié à Mélanie Biessy/Sengel et celle de En savoir plus surÀ table à La Scala[…]

Centre des congrès de Jonzac : Un must à l’épicentre de l’Aquitaine

Tetrarc n’en est pas à son coup d’essai. Sur le site Internet de l’agence nantaise, dans la rubrique identité, on peut lire : “Sa générosité conceptuelle étayée par une extrême rigueur technique caractérise ses interventions dans ses différents domaines de prédilection dont les équipements culturels à valeur ajoutée”. On ne pourrait mieux le dire. Et quelles En savoir plus surCentre des congrès de Jonzac : Un <em>must</em> à l’épicentre de l’Aquitaine[…]

, dernière grâce des Baro d’Evel

Là surgit d’un blanc immaculé. Un jardin d’eden. Un lieu et un temps qui auraient pu être avant le commencement du monde ou bien après la fin du monde. Là est la première partie d’un diptyque. Un diptyque en noir et blanc. Là commence. Falaise suivra. Avec Là, Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias, seuls en scène avec leur roi En savoir plus sur<em>Là</em>, dernière grâce des Baro d’Evel[…]

Le Bol rouge au Théâtre Sorano

1964. Dans la droite ligne de la décentralisation théâtrale impulsée par Jeanne Laurent, la compagnie de Maurice Sarrazin, Le Grenier de Toulouse, élit résidence au Théâtre Sorano aménagé dans l’ancien auditorium du Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse. C’est le quatrième Centre dramatique ouvert depuis la fin de la guerre. L’esprit vertueux de la décentralisation, à En savoir plus surLe Bol rouge au Théâtre Sorano[…]

La part des anges

Cognac, fin des années 20’, la tour Gâtebourse, inspirée des lignes du Bauhaus, redessine singulièrement le paysage. Là où l’on embouteillait les cognacs Martell, une fondation vient de naître au nom de l’illustre maison tricentenaire. La tour fait peau neuve et dans son ventre de baleine (880 m2 au rez-de-chaussée) s’est échouée la dernière fantaisie d’Adrien En savoir plus surLa part des anges[…]

Camille Gross : L’art du collage

Elle a 34 ans, travaille depuis dix ans et compte déjà à son actif une belle vingtaine de projets. Après avoir donné la parole à la génération des ingénieurs, des bricoleurs, des touches à tout, qui ont posé les fondations d’un métier jusqu’alors inédit, voici celle des enfants de la formation. Après la génération des En savoir plus surCamille Gross : L’art du collage[…]

À table à l’Hôtel des Carmes

C’est un lieu charmant, rue des Carmes. En temps de festival, on y croise les amis du métier. Ça a l’allure du chic parisien, sans se prendre au sérieux. Le patron, Richard Moussié est de la vieille école. Toujours là, il accueille, prend le temps, est à son affaire. Il est revenu sur ses terres En savoir plus surÀ table à l’Hôtel des Carmes[…]

L’Empreinte : SMAC version Heavy Metal

L’endroit a de quoi surprendre. Le RER D dessert une bonne quinzaine de stations depuis Paris Nord, et à trois stations du terminus qu’est Melun c’est le stop à Savigny-le-Temple Nandy. Nous avons traversé des villes périphériques, du minéral au végétal, et nous étions prévenus : Une salle, à côté de la station. C’était vrai. La En savoir plus surL’Empreinte : SMAC version Heavy Metal[…]

Aurillac, Xe : Quand on ne compte plus, c’est qu’on aime

On a dû lui poser cette question un milliard de fois. Pourquoi Xe. Il répond sans ciller, le X était plutôt déclinable. Une année X, un peu sexuelle. Une année X, inconnue, on ne compte plus après… Et quand on ne compte plus, c’est qu’on aime. Cette Xe était la dernière pour Jean-Marie Songy. Il En savoir plus surAurillac, Xe : Quand on ne compte plus, c’est qu’on aime[…]