Anne-Sophie Grac : Les créations se suivent, les regards diffèrent

D’origine marseillaise, Anne-Sophie Grac a obtenu un Bac STI Arts Appliqués et a poursuivi ses études à Paris en BTS Design d’Espace à Olivier de Serres. Un module en scénographie enseigné en première année l’a persuadée de la suite de ses études même si elle se sentait novice. Elle présenta son diplôme de fin d’année en même temps que les concours du TNS et de l’ENSATT. Elle n’a pas été prise mais décida de retenter sa chance : “J’ai aimé le concours du TNS et le contact avec l’équipe pédagogique”. Elle s’inscrivit en études théâtrales à Paris 3, se représenta et réussit. Pierre Albert a été une personne déterminante pour elle : “Au regard des autres enseignements de l’École, il est un référent unique et toujours présent. Il a la capacité de tirer le meilleur de chacun des élèves”. Elle a profité des enseignements de l’École, saisissant les opportunités tant dans l’expérience de la troupe avec des comédiens, régisseurs et metteurs en scène qui travaillent sur un même spectacle que dans la possibilité d’être au cœur de la maison théâtrale avec un atelier de décor. Le spectacle de sortie Le Vice-Consulde Marguerite Duras a été dirigé par Éric Vigner. Anne Sophie Grac a conçu les décors et costumes avec Ingrid Pettigrew. “Nous avons collaboré sur l’ensemble de la création puis j’ai finalisé la partie costumes.” Elle conçoit décors et costumes dans une vision d’ensemble du dispositif mais veut trouver les bonnes conditions pour la création des costumes et avoir la possibilité d’une mise en place en amont. “Je dessine les costumes, les trouve ou les fabrique car il me plaît de coudre. Mais quand les comédiens sont nombreux, je fais appel à un atelier.”

Les aides offertes par le JTN ont été essentielles pour se lancer. Dès sa sortie, Anne-Sophie Grac rencontre plusieurs metteurs en scène et enchaîne les créations. Elle garde un très bon souvenir de son premier travail en tant qu’assistante de décor et costumes auprès de Gilone Brun sur Elvis (Polyptyque). Cette longue relation a été humainement très riche ; comme sa rencontre avec le metteur en scène Nabil El Azan avec qui elle collabora sur Chinoiseries. Grâce à cette création, elle a été sollicitée pour la pièce Dans un canardde Jean-Daniel Magnin ainsi que sur Les Eaux et Forêtsde Marguerite Duras mise en scène de Michel Didym. La Famille royalede William T. Vollmann mise en scène par Thierry Jolivet et créée au Théâtre des Célestins en 2016 a marqué son parcours. La conception du décor et des costumes, conséquente, a nécessité un an de réflexion et a bénéficié du soutien des ateliers de la Comédie de Caen. Le spectacle durait 3 h avec trente-trois changements de décor. “Thierry Jolivet avait une idée précise de chaque espace comme dans un scénario de cinéma. J’ai fait un travail d’architecture et d’assemblage afin de faire exister ces différents lieux dans l’espace du théâtre.” C’était un décor tournant avec trois modules (un fixe et deux sur roulettes) et chaque face dévoilait au public un nouvel espace. “J’ai eu le temps de penser à chaque détail et c’était la première fois que je voyais l’ensemble des éléments utilisé comme nous l’avions pensé et imaginé.” Depuis, elle a été encore davantage contactée pour des collaborations.

Chinoiseries, mise en scène de Nabil El Azan – Photo © Charlotte Spillemaecker

Anne-Sophie Grac développe une double casquette. Elle a fondé la Cie Klab avec Léa Maris, afin d’offrir la possibilité à des personnes de formation plus technique (scénographe, éclairagiste, vidéaste) d’être porteur de projet et de se présenter comme metteur en scène. Elle-même, grâce à ses nombreuses rencontres, a beaucoup appris sur la mise en scène et la direction des comédiens. Elle travaille actuellement à l’écriture de deux spectacles. “Même si le rôle du scénographe nous permet d’être aux prémisses du projet, en amont du reste de l’équipe, le texte et le sujet sont donnés par le metteur en scène. J’ai l’envie de proposer moi-même des projets.”

Elle travaille actuellement sur quatre spectacles dont Othellotraduit par Sacha Todorov et mis en scène par Léo Cohen-Paperman, un décor conséquent qui va être construit au TNP de Lyon. Pour Anne Sophie Grac, le scénographe rend visuellement fluide le propos du spectacle tenu par le metteur en scène. “J’ai travaillé avec des metteurs en scène aux regards très différents. J’ai appris à me réadapter à chaque fois à une demande, aux textes et aux acteurs, à penser l’espace en lien avec le spectateur et c’est ce qui me plaît.”