Arts immersifs & spectacle vivant : Magie du dôme immersif, le spectacle en fulldome

Article rédigé en partenariat avec le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux

La création en fulldome, ou “dôme géodésique immersif à 360°”, est en voie de popularisation. En proposant un nouvel environnement de diffusion, accompagné de technologies créatives innovantes, le fulldome offre une alternative aux systèmes immersifs traditionnels (casque de réalité virtuelle, white cube, …). C’est aussi le terrain d’expérimentation idéal d’un spectacle vivant en quête de renouvellement qui nécessite cependant d’être bien informé sur les challenges et les spécificités techniques inhérentes à cet espace scénographique plein de promesses, afin d’en révéler tout le potentiel spectaculaire.

Core, Aurore Gruel – HD Sat – Photo DR

Ces dernières années ont vu l’apparition et la multiplication de dispositifs immersifs à usage culturel. Casques de RV, salles blanches (white cube), scénographies à 360° ou encore installations participatives expérientielles dans lesquelles le spectateur devient acteur en s’immergeant dans l’œuvre, la notion d’immersion s’impose progressivement comme une évidence. Parallèlement, alors que les lieux de diffusion du spectacle vivant (théâtres, SMACs et Scènes nationales) investissent dans l’équipement numérique, des espaces jusqu’à présent réservés à un usage pédagogique deviennent de vrais territoires de l’expérience spectaculaire. C’est le cas de certains planétariums (nationaux et internationaux) ou de structures disposant d’un dôme géodésique permettant la création et la diffusion de formes audiovisuelles immersives et innovantes. Ces formes sont elles-mêmes le fruit de croisements artistiques et technologiques originaux, incluant le mapping, la spatialisation sonore, la programmation informatique et le live show. Cette hybridation permet une nouvelle exploitation de l’espace scénique (avec la vidéoprojection à 360° et la spatialisation du son), tout en offrant aux artistes la possibilité de jouer avec un espace tridimensionnel aux possibilités quasi infinies. Le dôme, bénéficiant d’une grande modularité due à sa surface sphérique englobante, devient l’interface créative et le support de spectacles originaux mêlant scénographie numérique, espaces virtuels environnementaux et système sonore omni et tridimensionnel géré en temps réel, pour un effet immersif garanti.

Les sens en immersion

Selon Nathanaëlle Raboisson, “Nous pouvons parler d’art expérientiel dès que l’intention première de l’artiste est d’agir sur le corps d’un individu à travers son œuvre. Cependant, différentes catégories d’implication corporelle peuvent être réclamées par cet art. Certaines œuvres d’art expérientiel exigent, pour être vécues, une implication du sujet et de son corps. Pour vivre pleinement l’expérience, le sujet doit se déplacer autour ou dans l’œuvre de l’artiste. Or, cette situation reste de l’ordre du ‘spectaculaire’ car l’action, même si elle influe sur la réception, ne modifie en rien l’œuvre(1)”. Ces propos correspondent tout à fait au cadre créatif dans lequel se situent les travaux artistiques proposés au sein du territoire privilégié de l’immersion qu’est le fulldome. Sans pour autant prendre le parti critique de Nathanaëlle Raboisson, il est important de noter comment, au cours d’une projection spectaculaire pour dôme géodésique, le spectateur se trouve à la fois “immergé” dans l’œuvre, tout en restant extérieur à celle-ci. S’il peut sans difficulté être classé parmi les formes d’art dit “expérientiel”, le spectacle pour dôme géodésique est avant tout une immersion des sens (modification des échelles, perturbation du sens de l’espace, sensation de déséquilibre due à l’utilisation de sons omnidirectionnels et tridimensionnels, …) même s’il existe aujourd’hui des œuvres entrant dans la catégorie “expérientielle” telle que décrite par Raboisson et qui sollicitent l’interaction du public au sein de l’œuvre ou du spectacle. Elles sont pour l’heure encore assez rares.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans l’AS N°218 disponible gratuitement au format PDF.