Un mémento pour les matériels et ensembles démontables

Le Synpase (Syndicat national des prestataires de l’audiovisuel scénique et événementiel) a décidé de reprendre le travail arrêté par le ministère de l’Intérieur, afin d’édicter les “règles de l’art’ en matière de mise en œuvre des ensembles démontables.

Photo © Synpase

Photo © Synpase

En 2007, la Commission centrale de sécurité -dépendant du ministère de l’Intérieur- a constitué un groupe de travail dédié aux ensembles démontables : scènes, échafaudages, tribunes, poutres, …

En juin 2014, conformément à la politique de simplification normative, le Premier ministre n’a pas reconduit la Commission centrale de sécurité. Sept années de travail dont l’aboutissement était imminent (Décret et Arrêté) étaient condamnées à ne pas voir le jour.

Bien qu’il existe aujourd’hui deux normes sur les ensembles démontables, l’une européenne (NF EN 13200-6) et l’autre française (NFP 90-500 abrogée par l’AFNOR), aucune d’elle ne permet de prendre en compte les enjeux de sécurité en la matière, d’où le recours aux notices de montage et à l’avis sur modèle, de dernier devant être validé par des techniciens compétents ou des organismes agréés. Cette situation “bancale” ne satisfaisait pas l’ensemble des professionnels concernés.

En février 2015, le Synpase a donc décidé de reprendre le travail arrêté par le ministère de l’Intérieur, afin d’édicter les “règles de l’art” en matière de mise en oeuvre des ensembles démontables. L’objectif de notre syndicat était de finaliser ce document en avril 2016.

Grâce au travail soutenu des trois groupes de travail constitués -fabricants, prestataires techniques et organismes de contrôle agréés- les délais et objectifs ont été tenus. Le 21 avril 2016, le Mémento sur les matériels et ensembles démontables a été officiellement présenté à la presse.

À terme, le Synpase souhaite qu’il prenne une forme réglementaire adaptée à son enjeu et aux risques encourus.

 

Entretiens avec Patrick Fromentin (président du Synpase) et Yann Métayer (ACEPS)

Quel est le rapport entre le Synpase et les ensembles démontables ?

Patrick Fromentin : Le Synpase est le Syndicat professionnel des prestataires techniques du spectacle vivant. À ce titre, nos entreprises sont directement concernées par les ensembles démontables car elles en possèdent et les installent régulièrement. L’absence d’un texte de référence sur ces matériels était préjudiciable pour, d’une part, le montage en conformité de ces matériels (validés par des bureaux de contrôle), d’autre part, la mise en sécurité des personnes (artistes, techniciens, spectateurs) en exploitation.

Et qu’entendez-vous par ensembles démontables ?

Patrick Fromentin : Tous les matériels nécessaires pour mettre en œuvre les infrastructures d’un spectacle ou événement, tant en intérieur qu’en extérieur : scènes, tribunes, praticables, gril technique, tours régies, plates-formes PMR…

Si je saisis bien, vous ne souhaitiez pas perdre le travail de la CCS (Commission centrale de sécurité). Quand êtes-vous allé rencontrer le Synpase avec ce projet ?

Yann Métayer : Depuis sept ans, nous faisions des réunions avec le groupe de travail “Matériels démontables” de la CCS. La “suspension” de la CCS, dans le cadre des “simplifications administratives”, nous a un peu surpris effectivement. Perdre toute cette réflexion collective alors que plus de 60 % du travail était fait me paraissait complètement irrésponsable. De nombreuses personnes s’étaient investies, avaient données de leur temps bénévolement pour en arriver à cette interruption brutale. J’ai tout de suite pensé au Synpase pour une continuité de ce travail.

 

La suite de cet article dans le N°207 de l’Actualité de la Scénographie > Acheter ce numéro