Un atelier recyclé pour le spectacle

A14-05 L’Atelier à Spectacle à trente ans. Dédié à la diffusion et à la création artistique et installé dans une ancienne charpenterie de Vernouillet près de Dreux, cet équipement se définit plus que jamais comme une fabrique des arts vivants. Pour sa réhabilitation, en ayant réutilisé d’anciennes halles industrielles et en mettant à l’honneur le bois, l’architecte Jean-Paul Porchon s’est inscrit il y a dix ans dans une démarche architecturale que l’on qualifierait aujourd’hui d’éco-responsable. Mais à l’époque, ça n’est pas cet aspect qui fut mis en avant…

 A14-04Si son nom ne figurait pas en toutes lettres sur son fronton à l’enduit ocre passé et lézardé, l’Atelier à Spectacle, vu de l’extérieur, ne se distinguerait guère des mornes locaux industriels qui l’environnent. En effet, lorsque l’on arrive sur son parking au goudron usé et que l’on contemple l’ensemble du bâtiment, on croirait avoir affaire à quelques banals hangars de production et de stockage qui composent les innombrables zones d’activités de France et de Navarre. Pour cause, avant d’être un lieu de diffusion et de création du spectacle vivant, l’actuelle Scène Conventionnée de la communauté d’agglomération de Dreux abritait une charpenterie industrielle. Mais il faut dépasser l’aspect un peu défraîchi des façades et pénétrer à l’intérieur de la construction pour se rendre compte que la reconversion a été réussie et que l’Atelier est un équipement fonctionnel et confortable. Réhabilité en 2004 par l’architecte Jean-Paul Porchon, l’exercice a permis de recycler intelligemment des bâtiments existants et de les aménager pour l’accueil d’activités culturelles. L’opération a donc évité la réalisation d’une construction nouvelle dans un esprit d’économie de moyens et en utilisant un matériau émettant peu de carbone. Une démarche que l’on associerait aujourd’hui à une logique de développement durable alors qu’à l’époque des opérations cet aspect n’était pas mis en avant.

 

La suite de cet article dans le N°197 de l’Actualité de la Scénographie > Acheter ce numéro